Le Tour


LeTour du Mont Blanc

Toutes les infos sur le Tour du Mont Blanc 2010, par ici

Carte du Tour du Mont Blanc

Le Tour du Mont-Blanc ou TMB est l’un des sentiers de longue randonnée les plus populaires en Europe. Il encercle le massif du Mont-Blanc, parcourant une distance d’environ 170 km avec 10 km de dénivellation totale en montée ? travers une partie de la Suisse, de l’Italie ainsi que de la France.

Le TMB est considéré comme l’un des classiques des sentiers de longue distance. La route circulaire est normalement empruntée dans le sens antihoraire, sur une durée de 7 ? 10 jours. Elle est aussi la route d’un marathon annuel en montagne (Ultra Trail Tour du Mont Blanc (en)), pendant lequel le gagnant parcourt la distance totale en moins de 24 heures. Les points de départ usuels sont Les Houches dans la vallée de Chamonix, Les Contamines dans la vallée de Montjoie (en France), Courmayeur du côté italien et Champex ou un point près de Martigny en Suisse. La route passe par sept vallées autour du massif du Mont-Blanc : Chamonix (ou Arve), Montjoie, Vallée des Glaciers, Val Veni, Val Ferret, Vallée d’Arpette et du Trient en Suisse.

La route officielle a changé au cours des années et plusieurs voies alternatives, ou variantes, se sont développées en parallèle. Quelques-unes de ces variantes demandent aux marcheurs intrépides une plus grande forme physique ainsi qu’une plus grande vigilance et plus d’habileté. D’autres variantes offrent une option moins éreintante, au profit d’un trajet plus court que la route usuelle mais proposent moins de points de vue sur le massif. Une partie du sentier, entre le sommet du Brévent et le col de la Croix du Bonhomme, emprunte le sentier du GR 5, lequel partant de la mer du Nord se dirige vers la mer Méditerranée. Un lien peut également être emprunté afin de rejoindre la Haute Route menant de Chamonix ? Zermatt en Suisse.

Les points culminants du tour sont le col des Fours en France et la fenêtre d’Arpette en Suisse, tous deux ? une altitude de 2 665 m. Bien que pour la plupart des randonneurs cette altitude ne soit pas assez élevée pour causer le mal aigu des montagnes, le sentier représente néanmoins une épreuve des plus éprouvantes. L’expérience de la marche en haute montagne devrait être considérée comme vitale. De plus, les conditions météorologiques sont sujettes ? de rapides changements et le randonneur devrait en tout temps être en mesure d’y faire face.

Le sentier passe par les villes de Chamonix (France), Courmayeur (Italie) et près de Martigny (Suisse).

Bien qu’il existe de nombreuses petites variantes et que le randonneur est libre de faire le tour dans le sens qu’il veut et en empruntant les sentiers qu’il veut, il existe un parcours type et un sens habituel (le sens inverse des aiguilles d’une montre).

Ce parcours, au départ des Houches (France), traverse ou passe près des villages suivants :

Les Contamines-Montjoie, la ville des glaciers, Courmayeur (Italie), La Fouly (Suisse), Champex, Le Tour (France) et Chamonix-Mont-Blanc.

Il est constitué des étapes suivantes :

Étape 1 : refuge de Tré-la-Tête, au-dessus des Contamines-Montjoie Étape 2 : refuge du col de la Croix du Bonhomme Étape 3 : refuge Elisabetta (Italie) Étape 4 : refuge Bertone, au-dessus de Courmayeur Étape 5 : refuge Elena, en dessous du Grand col Ferret Étape 6 : Champex (refuge ou camping) (Suisse) Étape 7 : refuge du col de Balme, après la fenêtre d’Arpette Étape 8 : refuge de la Flégère, au-dessus d’Argentière Étape 9 : retour aux Houches

Source : Wikipédia